Calculatrices

Le blog de calculatrices de Thierry Bressure

Texas Instruments

TI-66 programmable

Thierry Bressure

En fin d’école primaire vers 1986, la seconde machine à calculer que j’ai acquise était enfin une programmable. Je ne me souviens plus exactement où je l’avais achetée mais il me semble que c’était dans une échoppe de Saint-Denis (La Réunion) qui vendait des articles de voyages, des radios, des stylos, bref un vrai petit bazar. La TI 66 était bien entendu un cran au dessus voire une gamme au dessus de la TI 30. En effet la TI 66 est considérée comme le successeur des TI 59 à Led. La TI 66 est une gamme au dessus aussi en terme de prix et c’est avec une somme d’argent reçue lors du décès de mon grand-père maternel à la liquidation de la succession que j’ai pu m’offrir ce premier objet programmable ! Mon grand-père jardinier n’aurait jamais pensé que sa mort aurait pu m’aider à faire mon chemin mais en réalité chacun trace son chemin avec les opportunités qui se présentent à lui.

TI-66 Programmable

Cette calculatrice me plaisait non seulement par sa capacité à être programmée mais aussi par son aspect. Sa forme horizontale se démarquait de la présentation verticale des autres calculatrices. Son boîtier fin donnait une sensation de fragilité tout en accentuant le modernisme puisque tant de puissance s’y trouvait, selon le principe de miniaturisation qui va de paire avec l’évolution technologique. La calculatrice était livrée avec un étui en simili-cuir qui donnait l’impression d’un objet de luxe par rapport au boiter en plastique de la TI 30 Stat. Quel bel objet que cette TI 66 programmable !

J’ai passé de nombreux week-end à essayer de comprendre et programmer cette calculatrice à un âge où mes camarades allaient jouer sous le soleil tropical de La Réunion. Le monde des calculatrices, exemple de technologie comme fenêtre sur les sciences, me passionnait bien plus que d’aller jouer dehors. Je garde une certaine frustration de mes tentatives de programmer cette machine. La TI 66 ne manipule que des chiffres et son affichage restait numérique. Il faillait faire preuve d’un peu d’imagination alors que les ateliers d’informatique de l’école primaire m’avaient montrer comment programmer en langage Logo.

Comme pour ma TI 30 Stat, ma belle TI 66 a fini par disparaître de mes tiroirs et j’en ai acquis un nouvelle exemplaire l’année dernière quand ma quête a commencé. Sans étonnement le prix d’un TI 66 de nos jours est supérieur à celui d’une TI 30 Stat. J’ai réussi à en avoir une pour 60 euros sur Ebay. Un exemplaire complet avec sa boite d’origine, son manuel et sa pochette en simili-cuir.

A la découverte de l’univers des programmables de Texas Instruments plus anciennes, les prochaines sur ma liste vont être la TI 57 (entrée de gamme) voire la TI 58 ou TI 59 (haut de gamme) si par bonheur une bonne occasion se présente.

Tags:

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top